Menu

Édito #10 : J’ai vu de la lumière

3 mai 2019 - Édito

Vous avez déjà été peut-être dans cette situation, celle où vous avez quelque chose à faire depuis si longtemps, mais à chaque fois que vous y pensez, vous n’avez aucune idée de par où commencer et au bout d’un moment, vous commencez à vous dire que vous pouvez vivre sans, et que remuer le truc ne ferait que vous apporter des ennuis et vous espérez secrètement que tout le monde a oublié le fameux truc que vous avez à faire, même si vous vous dites aussi que c’est un truc qu’il faut faire et que ça vous rendrait bien service quand même.

Je suis revenu sur ce vieux WordPress tout pété que j’ai laissé pourrir pendant presque 2 ans, et je me suis dit que j’en avais assez de ce marécage nauséabond dans lequel je m’étais embourbé. J’ai donc sorti les doigts de mon anus et j’ai remis ça sur pieds.

Je plaide coupable, mais qui irait me jeter la pierre ? Parfois on a besoin de faire d’autres trucs ou de mettre en pause certains d’entre eux, surtout quand le succès n’est pas au rendez-vous. Je ne suis d’ailleurs pas seul, mon compagnon de plume Motius n’ayant plus non plus autant de temps à consacrer à ses tribunes que naguère.

D’ailleurs, que suis-je devenu entre temps ? Il m’est arrivé beaucoup de choses, sans mentir. Rassurez-vous, principalement de bonnes choses, de merveilleuses choses même. Rendez-vous compte, j’ai changé de travail, j’ai déménagé et je me suis marié. Oui, marié. C’est plutôt positif ça comme bilan, non ? Vous comprendrez donc que j’ai pas mal d’autres choses à faire en plus que de m’occuper d’administrer des services web ou d’autres machins. Déjà que le simple fait de faire plus de 8 heures de travail sur systèmes informatiques correspond à une dose de technique presque trop importante pour moi pour ressentir le besoin d’allumer un PC à la maison, mais maintenant que je mène une vie heureuse et épanouie, ça coupe un peu l’envie de bouffer du code et de la ligne de shell.

Cependant ne craignez pas, j’ai décidé de ne pas arrêter. Je vais me refaire une station de travail à la maison pour m’occuper du blog, de mon infra, et du reste. Pourquoi ? Et bien, c’est important de finir ce qu’on commence, en tout cas de le finir autrement que laisser un cadavre de site qui pue. Et d’autre part, et surtout, je ne dois pas oublier ce qui m’a poussé à créer ce blog, à savoir que ça me plaît d’écrire. Je n’écris plus du tout assez ces derniers temps.

J’ai envie de continuer à expliquer des choses au fur et à mesure que je les apprends. J’ai envie de piquer des crises contres telle ou telle techno, tel ou tel événement. J’ai envie de vous expliquer ma vision de l’informatique, du libre et du futur. J’ai envie de collaborer avec Motius, mais également avec toute âme qui serait prête à accorder un peu de son temps pour ce site. J’ai envie de discuter avec vous sur IRC, comme au bon vieux temps, de m’énerver contre Motius parce qu’il parle trop, mais qui a tant de bonnes idées et d’initiatives, ce qui en fait un collaborateur de qualité.

Tout cela m’a manqué. Vous m’avez manqué. J’espère que ça pourra reprendre. Je vais donc lutter férocement contre mon envie de tout lâcher et je vais dédier un peu de mon temps à ce blog.

D’ailleurs, l’IRC est dans les choux en ce moment. Les amis qui hébergeaient le serveur ont disparu du jour au lendemain sans donner de nouvelle. Il faut croire qu’il ont soudain eu de nouveaux chats à fouetter eux aussi. Je vais donc prochainement créer un nouveau canal sur un réseau stable, je vous tiendrai au courant.

Merci de continuer à me lire, portez vous bien, à très bientôt. Merci d’être restés gentils.

Laisser un commentaire