Archives de catégorie : Graphique

Édito #9 : Les infos à 2 balles

Soufflons un peu la poussière et passons un coup de balayette.

C’est bientôt l’été, j’imagine que ça ne vous a pas échappé.  Bientôt les vacances estivales pour certains, pour nous ça ne change pas grand chose, à part en terme de litre de sueur sécrétés et de kilos de glace consommés.

Des choses se passent sur le blog, certaines dont vous n’avez probablement rien à faire, mais on va les dire quand même parce que c’est quand même important pour comprendre les choses. Un peu comme quand les pubs à la télé pour yaourts nature font des jolis animations de flèches descendantes sur des corps de femmes pas tellement vêtues, ça porte à peu près aucune info exploitable pour le consommateur mais c’est joli, ça rassure et ça aide à vendre.

Nous sommes en pleine migration des services sur un nouvel hôte (encore). Je vous entends rager, railler et demander avec inquiétude : Mais pourquoi ? Pourquoi encore changer d’hôte après même pas un an ? Eh bien on s’est rendu compte (il était temps) que gérer des services isolés et virtualisés c’était bien plus chouette que de gérer des services emmêlés façon sac de nœuds. On a par le passé déjà eu le cas de comportements mystérieux de services dus à une intervention sur un service qui n’avait rien à voir. Nous avons donc opté pour un hôte un peu plus costaud, et pas mal plus cher aussi. Heureusement que j’ai un salaire à présent, et désormais Motius aide financièrement, on fait de la collocation de serveur. Du coup on a franchit le pas de la virtualisation (enfin, surtout de la conteneurisation en l’occurrence), et au moment ou je vous parle, le blog a déjà été migré (et mis à jour par la même occasion). On s’était décidé à effectuer cette migration à l’occasion de la livraison de Debian Stretch en version stable. Bon, on a pris un peu d’avance, Stretch ne sortant que la semaine prochaine le 17 juin, mais bon, pour 2 semaines pendant lesquelles le blog aura tourné en version testing, on va pas en faire tout un plat.

En ce qui me concerne, quelques évènements auxquels j’ai participé ces derniers mois :

  • Du 1er au 2 avril, j’étais présent aux JDLL à Lyon, pour défendre les couleurs d’un hackerspace local que je fréquente, mais également pour découvrir des associations et rencontrer des gens très sympatiques.

    Membres présents de l’association LILA lors des JDLL
  • Le 21 mai, je me suis rendu à Toulouse pour rencontrer David Revoy, le créateur du webcomic Pepper & Carrot dont on vous a déjà parlé, lors d’une séance de dédicace dans une petite librairie.

Je ne pourrai malheureusement pas me rendre aux prochaines RMLL à Saint-Étienne En fait si, je me suis juste emmêlé les pinceaux au moment de regarder dans mon calendrier, j’y serai donc les 1er et 2 juillet prochains. D’autre part, je vais tout faire pour me rendre aux prochain Capitole du Libre à Toulouse les 18 et 19 novembre prochains (ça semble encore loin certes).

D’autre part, je suis en train de monter avec des amis une émission de radio locale orientée autour de l’actualité numérique et du logiciel libre. Nous avons déjà enregistré le pilote, je vous en parlerais plus en détail si la programmation de l’émission est validée par l’administration de la radio. Mais il va sans dire qu’il s’agit d’un projet très excitant.

C’est la fin de cette série d’infos inutiles. Avant de vous quitter, je tiens à vous faire connaître Erma, un webcomic que j’ai découvert récemment, et qui est mon coup de cœur artistique du moment. Vous connaissez peut-être le film d’horreur The Ring sorti en 2002, dans lequel figure Samara, un spectre féminin aux longs cheveux noirs masquant le visage, qui a notamment le pouvoir de sortir de l’écran du téléviseur (sans pour autant vous parler de yaourts vous, remarquez) à des moments contrariants et de marcher à quatre pattes au plafond. Dans ce webcomic, Samara s’est calmée, a arrêté de faire peur aux gens, s’est intégrée paisiblement parmi les humains et a même un mari, dont l’union a donné Erma, une petite fille qui tient beaucoup de sa mère, tant sur l’apparence que sur les pouvoirs surnaturels. Le décalage entre horreur et slice of life est assez comique mais mène souvent à des situations attendrissantes. Ce webcomic est tout bonnement adorable.

Erma © Copyright 2016 Brandon Santiago

Voilà, bon vote si ce n’est déjà fait, hydratez-vous bien, et soyez gentils.