StartCom contre attaque

Depuis l’ouverture de l’autorité de certification Let’s Encrypt en décembre dernier, que de joie et d’allégresse ont été répandues en célébration de cette facilité nouvelle pour créer ses certificats. Tous les sysadmins amateurs, y compris nous, ont migré vers ce service qui permettait, une fois configuré, de ne plus se soucier d’une corvée que la validation de certificats impose d’habitude.

Continuer la lecture de StartCom contre attaque

Fablab vs. Hackerspace

Quand on parle de DIY, on ne peut pas louper la grande vague des fablabs, hackerspace, et autres champignons de la même farine. Il s’agit des initiatives destinées à donner au peuple le moyen d’apprendre la technique, de se regrouper, de construire, de réparer, d’améliorer et de recycler à peu près n’importe quoi. Ce que peu de personnes savent, c’est qu’il existent plusieurs philosophie au sein de ce groupe de joyeux bricoleurs, des philosophies qui sont parfois tellement différentes que cela tourne parfois au conflit politique et social.

Continuer la lecture de Fablab vs. Hackerspace

Groin d’Or #1 : Marco Marsala

EDIT : Il s’est révélé que le fait décrit dans cet article est une intox. Cependant, nous vous laissons ce contenu, car même si Marco Marsala est un sale menteur qui a voulu « promouvoir » sa boîte, les conclusions que nous en avons tiré restent valable, et il n’est pas inutile de remettre les pendules à l’heure.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, voici l’occasion de vous dévoiler une nouvelle récompense créée par Hashtagueule afin de mettre en valeur les pires erreurs/aberrations de l’informatique. Sans plus attendre, voici la première remise du Groin d’Or.

Continuer la lecture de Groin d’Or #1 : Marco Marsala

Se débarrasser de Google sur Android

La vie privée sur Internet, c’est important, je crois que vous commencez à vous faire une bonne idée de notre opinion à ce sujet. Quand on vous en parlait sur Hashtagueule, certains auraient été tentés d’y voir uniquement une allusion aux ordinateurs. C’est vrai qu’on ne vous a parlé pour ainsi dire concrètement que de cette plateforme. Ce serait bien entendu avoir une gigantesque poutre dans l’œil que de croire qu’il ne faut se protéger que sur son PC. En effet, la quantité de données personnelles stockées dans les appareils mobiles est foutrement plus importante que sur nos ordinateurs. Imaginez, vous disposez d’un appareil qui ne vous lâche pas d’une semelle, qui sait exactement où vous vous trouvez, qui établit des liens vers d’autres personnes logées à la même enseigne, qui connait vos petits secrets, vos amis, votre famille, vos amours officiels ou secrets, qui est à la limite capable de détecter votre état de santé et vos paramètres biométriques. Couplez à cela le fait que les logiciels libres sont nettement moins répandus sur smartphone que sur ordinateur, ajoutez-y la législation corrompue et la centralisation des services, pour ne pas dire les portes dérobées qui font bonne figure, et vous vous rendez compte que vous avez un véritable œil de Moscou dans votre poche.

Continuer la lecture de Se débarrasser de Google sur Android

Simone Giertz : L’art du DIY

Un article bref, j’ai un tutoriel assez long en préparation, j’espère qu’il vous plaira.

Oui, j’ai mis cet article dans la catégorie Art. Ce que je vais vous présenter est bel et bien de l’art.

Simone Giertz est une nouvelle youtubeuse suédoise. Sa première vidéo date d’il y a environ 1 an, mais sa popularité décolle seulement depuis quelques mois, ce qui fait que je peux encore en parler en tant que découverte sans sembler trop mainstream.

Youtube + Suède, vous allez me dire que ça s’annonce mal, hein ? Bonne surprise, sa chaîne est pour le moins originale.

Touche à tout notable, la jeune vidéaste de 25 ans est tombée dans le merveilleux domaine de la construction de robots, principalement à base d’Arduino et de ruban adhésif. La particularité de ses robots est, selon la conceptrice elle-même, que ce sont des robots « merdiques ». C’est ici que cela devient intéressant. La jeune femme prend tellement de plaisir et met tant de bonne humeur dans la construction de ses robots qui ne servent à rien que cela en devient artistique.

Voyez plutôt par exemple sa machine à rouge à lèvre :

Simone exerce une activité créatrice dans laquelle elle éprouve du bonheur et provoque des réactions sur les autres. C’est ma définition de l’art.

Je vous invite également à jeter un œil à sa page Github, peuplée de quelques projets farfelus, que je vous laisse découvrir.

À très vite !

Pas de panique, c'est nous les gentils.