Archives par mot-clé : censure

Mauvaises nouvelles en provenance de Malaisie

Bonjour à tous !

Peu de jours après avoir proposé que tous les nouveaux sites webs dussent être enregistré par le gouvernement le 23 août 2015, la Malaisie se met a censurer les sites webs en fonction du contenu le 27.

On peut parfois douter du caractère tragique d’une nouvelle. Pas là.

Que doit-on en retirer ?

  • Premièrement il faut éviter la concentration (tout chez Facebook, Google, Twitter…) parce que ça facilite le travail de censure. Donc s’autohéberger, ou bien faire des collectifs.
  • Deuxièmement que le développement de la censure peut être très rapide (quatre jours ici)

Ironiquement, le gouvernement malaisien avait donné des raisons pour son projet :

  • lutter contre la calomnie (untel est un voleur, etc…) ;
  • lutter contre la citation calomnieuse (dire qu’untel a dit que ‘ça’ alors que c’est faux).

Finalement, c’est pour lutter contre l’organisation d’une manifestation à l’aide du mot-clef « Bersih 4 » (filet n°4) que la censure a été utilisée. Utiliser la censure pour faciliter  la censure.

Motius

Twitter bloque Politwoops….

Bonjour à tous,

je ne sais pas si vous connaissez Politwoops le site qui recense les tweets des personnalités publiques ? La Sunlight Foundation en est à l’origine d’abord aux États-Unis puis a essaimé dans une trentaine de pays. Le site web utilisait une API permettant de sauvegarder les données publiquement accessible du touitte : date, contenu, géolocalisation si fournie, et éventuellement la date de suppression.

Eh bien le 24 août 2015 Politwoops a indiqué que Twitter leur avait bloqué l’accès à cette API permettant de récupérer les touittes automatiquement. La raison invoquée par Twitter est la non conformité de Politwoops avec la licence de l’API.

En effet Twitter permet un « droit à l’oubli » à ses adhérents. Et selon lui, la conservation des touittes par Politwoops n’est pas conforme.

À mon avis, il y a là plusieurs erreurs de raisonnement.

  • Premièrement, les touittes archivés étaient ceux de personnages publics, et non de Monsieur tout le monde, et leurs faits et gestes influent directement sur la manière dont nous nous gouvernons.
  • Deuxièmement, supprimer un touitte de son fil revient à se dédire, par contre empêcher le droit de citation en rendant l’action de citer difficile n’est pas un grand progrès pour le débat. Il est en outre possible de faire une capture de son écran, ce qui en termes de citation est identique, mais pas aussi facile à automatiser.
  • Troisièmement d’un point de vue historique conserver la donnée est toujours une bonne chose. Le numérique devrait faciliter le travail des historiens et permettre l’écriture d’une Histoire plus complète, plutôt que lacunaire.

Sur cette nouvelle un peu ancienne, je vous souhaite une bonne journée. N’hésitez pas à commenter/donner votre avis !

Motius