Édito #8 : C’est la rentrée

Aujourd’hui, Hashtagueule fait sa rentrée. On ne vous avait pas annoncé de période de pause, mais c’est ainsi. On aurait peut-être du, cela dit, à vrai dire on avait pas trop prévu de faire un break, mais bon, vous savez ce que c’est, on fait des trucs, on bricole des machins, et finalement on perd un peu le blog de vue. C’est pas dramatique et c’est finalement tout ce qu’il y a de plus normal, et puis de toute façon, maintenant c’est fait.

Vous avez passé de bonnes vacances ? J’espère pour vous que vous avez un peu pris l’air et que vous êtes fin prêt à commencer une nouvelle année de travail du bon pied (quand j’y pense, c’est le genre de phrase que l’on peut sortir au moins deux fois par an, en janvier et en septembre).

En ce qui me concerne, et bien j’ai continué à travailler pendant l’été (stage, m’voyez), et je sais que c’est aussi le cas de motius, qui vous a publié récemment un article au sujet de l’une de ses missions. Finalement, depuis hier j’ai finalement pu clore ce chapitre et prendre de vraies vacances… pendant environ 5 jours. Mais attention, quand je parle de vraies vacances, j’entends une période de grâce pendant laquelle on attend absolument rien de moi et où je n’ai rien d’autre à faire que ce qu’il me plaît. Et ça, même pour 5 jours, c’est vraiment le pied, croyez-moi. Même si ça se passe dans la maison familiale, ce qui est une très bonne chose en soi, sauf que le débit y est plus que pourri, enfin, il s’agit d’un moindre mal.

Sinon, en parallèle, j’ai pris des weekends, je suis allé à quelques conventions, notamment ma première Japan Expo en juillet avec des amis, expérience qu’il faudra absolument renouveler.

Je me suis également bricolé un serveur pour chez moi. Enfin, ici, bricoler, ça veut dire prendre une tour de bureau d’occase que j’ai acheté à un ami pour une bouchée de pain (moins cher qu’un Raspberry Pi, c’est dire) ainsi que 16 Go de RAM et 3 disques de 3 To pour un RAID 5 (ça c’était un peu plus cher). L’habitude et la voix de la raison me poussaient à y installer Debian, histoire d’avoir une base sage et rock-solid, mais un excès de zèle et de goût du risque m’a finalement décidé d’y  mettre Arch Linux, ma petite distribution chérie, ce qui m’a fait gagner, contre toute attente, beaucoup de confiance en moi et d’adrénaline (et bien sûr tout un tas de paquets à jour). Je me suis également décidé à prendre le taureau par les cornes, tant qu’à faire, et je me suis lancé dans la virtualisation, une technique qui m’a longtemps effrayé jusqu’à présent et que je tentais d’ignorer avec toute la force de mon esprit bare-metal. Enfin bon, ce sera décrit dans un article à venir. Je songe ainsi à migrer une grande partie de mes services personnels sur cet hôte, comme les mails, les proxy IRC, enfn ce genre de chose. Et pourquoi pas migrer Hashtagueule ? Quand on y réfléchit, ce serveur tel que je l’ai amélioré est meilleur que celui que je loue actuellement, tout ce qui me manque, c’est du bon débit…

Suite à du ménage dans un des datacentres du boulot, j’ai hérité d’un vieux Soekris net5501, un ordinateur monocarte avec plein de RJ-45. Le bidule était utilisé en production et pas mis à jour depuis un bon bout de temps. Va donc falloir que je m’en occupe (avec une console série, sinon c’est pas marrant) et décider de ce que je vais en faire, probablement une passerelle, duh, ça me permettra de manipuler de l’OpenBSD et ça me rappellera le bon vieux temps.

Nous sommes de retour, nous sommes détendus, reposés, nous avons le moral bon, la volonté d’acier et le pelage soyeux. Bon retour chez les Gentils.

Premier anniversaire d’Hashtagueule

Comme en témoigne notre gentil registrar et son invitation à remettre la main au portefeuille pour renouveler le domaine, Hashtagueule a atteint sa première année d’existence (enfin un an plus un jour, la date étant fixée aux 6 août). Pile un an donc, ou presque, que j’ai fait cet achat compulsif et à priori insensé de ce nom de domaine, comme hélas j’en ai désormais l’habitude…

Continuer la lecture de Premier anniversaire d’Hashtagueule

StartCom contre attaque

Depuis l’ouverture de l’autorité de certification Let’s Encrypt en décembre dernier, que de joie et d’allégresse ont été répandues en célébration de cette facilité nouvelle pour créer ses certificats. Tous les sysadmins amateurs, y compris nous, ont migré vers ce service qui permettait, une fois configuré, de ne plus se soucier d’une corvée que la validation de certificats impose d’habitude.

Continuer la lecture de StartCom contre attaque

Fablab vs. Hackerspace

Quand on parle de DIY, on ne peut pas louper la grande vague des fablabs, hackerspace, et autres champignons de la même farine. Il s’agit des initiatives destinées à donner au peuple le moyen d’apprendre la technique, de se regrouper, de construire, de réparer, d’améliorer et de recycler à peu près n’importe quoi. Ce que peu de personnes savent, c’est qu’il existent plusieurs philosophie au sein de ce groupe de joyeux bricoleurs, des philosophies qui sont parfois tellement différentes que cela tourne parfois au conflit politique et social.

Continuer la lecture de Fablab vs. Hackerspace

Groin d’Or #1 : Marco Marsala

EDIT : Il s’est révélé que le fait décrit dans cet article est une intox. Cependant, nous vous laissons ce contenu, car même si Marco Marsala est un sale menteur qui a voulu « promouvoir » sa boîte, les conclusions que nous en avons tiré restent valable, et il n’est pas inutile de remettre les pendules à l’heure.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, voici l’occasion de vous dévoiler une nouvelle récompense créée par Hashtagueule afin de mettre en valeur les pires erreurs/aberrations de l’informatique. Sans plus attendre, voici la première remise du Groin d’Or.

Continuer la lecture de Groin d’Or #1 : Marco Marsala

Pas de panique, c'est nous les gentils.